Ballandalus

Home » 2016 » January

Monthly Archives: January 2016

La dynastie Alide des Idrissides 789–985 par Ibn Khaldoun al-Hadrami :

Histoire Islamique

Le Bain , hammam Idrisside de Volubilis est le plus ancien hammam islamique connu au Maroc et l'unique monument médiéval à l’élévation partiellement conservée. Il est situé en contrebat au sud-ouest du site, sur la rive droite de l'oued Khoumane. Des fouilles récentes ont montré que ce monument exceptionnel faisait partie du quartier général fondé par Idris Ier (r. 789-793) à l'extérieur de l'enceinte romaine. (qantara).Le Bain , hammam Idrisside de Volubilis est le plus ancien hammam islamique connu au Maroc et l’unique monument médiéval à l’élévation partiellement conservée. Il est situé en contrebat au sud-ouest du site, sur la rive droite de l’oued Khoumane. Des fouilles récentes ont montré que ce monument exceptionnel faisait partie du quartier général fondé par Idris Ier (r. 789-793) à l’extérieur de l’enceinte romaine. (qantara).

Ibn Khaldoun dans la partie consacré au tribus berbères en particulier celle des Matghara et Bani Faten nous explique le contexte tribal berbère lors de la fondation des Idrissides. :

‘Quelque temps après ces événements, Idrîs, fondateur de la dynastie idrisside, fit son apparition dans le Maghreb.

La tribu d’Auréba embrassa sa cause et entraîna, par son exemple, l’adhésion des autres peuples berbères. Behloul-Ibn-Abd-el-Ouahed, chef des Matghara , se laissa alors gagner par Ibrahîm-Ibn- el-Aghleb, gouverneur de Cairouan, et reconnut l’autorité du khalife abbasside Haroun-er-Rechîd …

View original post 8,488 more words

L’Émirat de Crête 824-961

Excellent overview (in French) of the history of the Andalusi emirate of Crete

Histoire Islamique

File:Crete Iraklio1 tango7174.jpg Le port d’al-khandaq , qui est de nos jours Héraklion, fondée en 824 par les ribadi de Cordoue

L’émirat de Crète est un État musulman qui exista sur cette île de la Méditerranée orientale de  820 à 961. Il fut fondé par un groupe d’Andalous exilés de Cordoue, les ribadi qui conquirent la Crète vers 824 ou en 827/828 et y édifièrent une nouvelle capitale, la ville de al Khandak (en arabe, خندق). Ce terme qui signifie « fossé », tire son origine du fossé défensif creusé pour défendre la cité. (Chandax, actuelle Héraklion.)

La Crète subit un premier raid en 654, lors du règne de l’empereur Constant II (641-668). En 674-675, sous Constantin IV (668-685), alors que les armées omeyyades, installées à Cyzique, menaçaient Constantinople, une flotte arabe attaqua la Crète et y hiverna, elle fut diriger par Junadah ibn Abi Umayah al-Azdi sous le califat de Muawiya (radi Allah anhu) , Junadah en…

View original post 3,280 more words

Morocco’s seaside shrines

Eric Ross, academic

Wednesday, February 16th is a religious holiday in Morocco. It’s the ‘Ayd al-Mawlid, the Birthday of the Prophet Muhammad (12th of Rabî’ al-Awal), an important holiday for Sufis. Moroccan shrines mark the day in a variety of ways: all-night vigils, processions, feasts, displays of horsemanship (called fantasia) and pilgrimages (called moussem Moroccan Arabic, mawsim in standard). Moussems often have a festive and playful atmosphere, especially in rural ares. The Mawlid holiday is therefore a good occasion to explore some of the shrines involved.

In cities, shrines are often located near gates, or next to specific manufacturing or commercial structures. In the countryside one encounters shrines at the summit of ridges or next to specific rock outcrops or natural springs, and they are often associated to trees and groves.

The tiny shrine of Sidi Mifta (My Lord Key) in Asilah stands outside Bab El Homar, one of the…

View original post 5,617 more words

A conversation with Byzantine luminary Averil Cameron.